Fashion

10 bonnes raisons d’adopter la mode éthique

Pour mon premier article, je voulais développer dix bonnes raisons d’adopter la mode éthique et consciente.

Hello tout le monde! 

Je m’appelle Juliette et je suis en charge de la rubrique « mode/fashion » de ce webzine. Je suis excitée de commencer cette nouvelle aventure et de pouvoir contribuer à ce chouette projet. Alors allons-y et bienvenue à vous tou·s·tes! 

Pour mon premier article, je voulais développer dix bonnes raisons d’adopter la mode éthique et consciente. Cette nouvelle approche de la mode ne semble pas toujours accessible pour nous tou·s.tes. De quoi s’agit-il précisément? On peut l’appeler mode écoresponsable ou encore « slow fashion », en opposition à la « fast fashion ». Au centre de cette nouvelle approche de la mode, on trouve l’éthique, la transparence et la durabilité mais chacun.e s’approprie ce concept comme il ou elle l’entend car au final, le plus important est de changer tout simplement, non? 

Pour en venir au vif du sujet, voici donc dix bonnes raisons de se tourner vers la « slow fashion ».

  • En finir avec la technique de l’autruche. Il est difficile de garder nos œillères concernant la mode. L’actualité ne dépeint pas un tableau très valorisant de ce monde: deuxième industrie la plus polluante après le pétrole, injustices sociales, etc. Il est indispensable que l’on devienne lucides par rapport à l’impact de nos garde-robes sur notre belle planète. Il y a peu, je discutais d’écologie avec un ami qui me répond : ce n’est pas à notre échelle que nous allons changer les choses. Pourtant, en y réfléchissant bien, nous sommes presque huit milliards sur Terre donc si chacun.e adoptait ne serait-ce qu’un petit geste chaque jour, la planète n’irait-elle pas mieux? Nous pouvons commencer par inspecter notre garde-robe et faire des recherches sur les alternatives existantes (comme Winston Sparkle par exemple). A l’heure actuelle, il est très facile de trouver des informations et des astuces pour un mode de vie qui prend en compte des facteurs écologiques et humains. 
  •  “La mode est avant tout un art du changement”. Cette citation de John Galliano décrit bien le domaine de la mode. A l’origine, les évolutions étaient saisonnières mais à l’heure actuelle, une nouvelle collection est présentée presque chaque mois. Les conséquences sont dramatiques pour la planète et pour les travailleurs de la mode qui doivent suivre ce rythme effréné. C’est pour cette raison que nous nommons cette industrie la « fast fashion ». Le changement peut faire peur mais dans ce monde, rien n’est permanent. Les changements font partie de notre Histoire. Heureusement, depuis quelques années, un plus grand changement voit le jour: celui de la mode éthique, qui inclut le respect de l’écologie et de la société. Si chacun.e d’entre nous fait évoluer ses habitudes de consommation, ne pensez-vous pas que nous allons parvenir à une véritable révolution? 
  • Contribuer à l’économie locale et circulaire. La plupart des ateliers de production sont localisés dans les pays en développement mais récemment, nous pouvons voir que les marques de mode éthique préfèrent installer toutes les étapes de production dans leur pays d’origine ou en Europe. Cela permet d’être plus proche des fournisseurs et des consommateurs. En plus de limiter les circuits d’un vêtement ou d’un accessoire, la mode éthique favorise le développement de l’économie locale et circulaire. Encore un point positif pour ce nouveau modèle de la mode! 
  • Faire du bien à la planète. Quand un jeans est fabriqué à partir de coton ouzbèque, cousu et teint en Inde puis envoyé partout dans le monde en avion ou en bateau, ce n’est pas ce qui a de plus écologique évidemment. Mais il y a une bonne nouvelle! Comme les marques éthiques prennent le parti de localiser tout le circuit de production et de distribution à proximité des consommateurs, nos vêtements feront 10x moins de trajet pour arriver jusqu’à nous. En plus de ça, les fibres et tissus choisis par ces nouveaux créateurs sont bien souvent écologiques : que ce soit du coton biologique (qu’on trouve au nord du continent africain), du lin (qu’on trouve en Europe) ou du tencel. Et pour colorer les vêtements, fini les produits chimiques mauvais pour la planète et pour notre corps, ils essaient d’utiliser des colorants naturels, encore un avantage de la mode éthique.  
  • Faire du bien à la société. L’industrie de la mode dite « conventionnelle » n’est pas un modèle de justice sociale, nous le savons tous. Etant basée sur l’argent et le profit, certaines règles de sécurité et lois ne sont pas respectées, comme nous avons pu le remarquer lors de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. Ce n’est pourtant pas un événement isolé. En adoptant une mode plus éthique, on fait aussi le choix de respecter les droits sociaux des travailleurs et travailleuses, qui seront rémunéré·e·s de manière juste. Changer notre manière de nous vêtir est une décision politique qui peut fournir de bonnes conditions de travail à celles et ceux qui se trouvent derrière l’étiquette de nos vêtements. 
  • Des marques plus transparentes. En tant que consommatrice/consommateur, nous devons apprendre à poser les bonnes questions sur les biens et services que nous utilisons. Chacun.e a cette responsabilité parce que nos choix ont un impact sur la vie des travailleurs et travailleuses de ce secteur. C’est un défi de s’informer sur ce que l’on achète. Comment faire? Poser des questions simples et précises aux grandes enseignes (ex: qui sont leurs fournisseurs? Qui finance leurs audits et peut-on accéder aux derniers rapports?). De ce fait, le rôle des marques est de répondre en toute transparence à ces questions. Si la fast-fashion est un domaine souvent obscur et peu transparent, la slow fashion a bien souvent à cœur de communiquer sur chaque étape de confection, production et distribution. 
  • Redonner du sens à sa consommation. Maintenant, nous savons qu’associer la mode et l’écologie ou la justice sociale est possible. Si tu lis cet article, c’est probablement parce que ces thématiques t’intéressent et te tiennent à cœur. Réaliser un changement dans le domaine de la mode nous permet de redonner un réel sens à notre consommation, d’analyser nos besoins et nos envies ou encore, de faire des achats plus réfléchis en nous posant les bonnes questions. 
  • Préférer la qualité à la quantité. Avec la publicité et le marketing, la « fast fashion » essaie de créer de nouveaux « besoins » et nous pousse à les assouvir de manière frénétique par l’achat de vêtements, accessoires et tout autre bien de consommation. En plus d’acheter des quantités astronomiques que nous n’utiliserons pas, les produits du domaine de la mode sont souvent de mauvaise qualité et ne durent pas dans le temps. En décidant de rompre ce rythme et d’adopter des habitudes de consommation plus éthiques, on apprend à privilégier la qualité par rapport à la quantité : on cherche des pièces plus durables qui s’assortissent avec l’ensemble de notre garde-robe et qui nous font nous sentir bien dans nos baskets. Bref, on apprend à produire et consommer moins et mieux et pour ça, notre compte en banque nous dit merci. La mode éthique transforme aussi notre rapport à l’argent car on dépense de manière plus réfléchie. 
  • Avoir des pièces inédites dans sa garde-robe. A côté des basiques et des intemporels, on peut avoir quelques pièces originales et inédites dans notre garde-robe qu’on a chiné dans notre boutique de deuxième main préférée ou chez un·e petit·e créatrice/créateur découvert·e lors d’un marché de la mode durable par exemple. Il existe aussi des endroits où louer des vêtements pour une occasion spéciale (mariage, bal…) ou pour essayer quelque chose de nouveau pour être sûre que cela peut nous convenir.
  • Retrouver le plaisir des pièces qui durent dans le temps. Avec la mode éthique, on retrouve le plaisir de vêtements et accessoires qui durent plus longtemps. On choisit alors que les pièces « coup de coeur », que nous mettrons mille fois dans notre vie avec toujours autant de plaisir à chaque fois. En plus de ça, ça permet de développer notre créativité en multipliant les associations et en trouvant toujours de nouvelles façons de porter nos vêtements. C’est quand même top, non? 

N’hésitez pas à partager si vous pensez à d’autres bonnes raisons d’adopter la mode éthique. J’espère que ces conseils vous aideront dans votre transition vers un mode de vie plus conscient et éthique (autant au niveau écologique que social). 

Passez une belle journée!


ABONNEZ-VOUS AU MAGAZINE EN LIGNE

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :