Fashion

Petit guide des labels du secteur textile

Vous pouvez remarquer que certaines marques et produits sont certifiés par des labels. Toutefois, il est parfois difficile de s’y retrouver. Nous allons vous aider à y voir plus clair. Du label Global Organic Textile Standard, au label Oeko-Tex, en passant par celui de la PETA.

En se dirigeant vers la mode écoresponsable et éthique, on remarque que certaines marques et produits sont certifiés par des labels. Toutefois, ils sont nombreux sur le marché et il est parfois difficile de s’y retrouver. Dans cet article, nous allons citer les labels les plus courants dans le secteur textile pour vous aider à y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un label ?

Un label est un symbole distinctif associé à une organisation ou un produit sur base du respect d’un cahier des charges. Ils ont plusieurs fonctions 

  • Concrétiser la qualité des organisations ou produits 
  • Définir la durabilité des produits 
  • Garantir la conformité entre les engagements mentionnés dans le cahier de charges et les pratiques mises en place
  • Permettre aux citoyen·e·s de s’engager pour des pratiques de consommation éthiques et responsables

Les labels peuvent servir de guides pour choisir des entreprises qui respectent les droits humains et l’environnement. La prudence reste de mise car certaines marques labellisent uniquement une partie de leurs collections. Certaines marques décident même de créer leur propre label pour assurer elles-mêmes le contrôle et les audits. En tant que consommateur·rice, il faut alors être vigilant·e aux informations communiquées par ces marques. Pour savoir si un vêtement est éthique, équitable ou écologique, il est préférable de s’intéresser à l’ensemble de la filière de production

Illustration d'exemples de labels.

Label « Global Organic Textile Standard » (GOTS)

Label Global Organic Textile Standard.
Label Global Organic Textile Standard 

Le label « Global Organic Textile Standard » est aujourd’hui une référence dans le domaine de la mode éthique. Il a été créé pour harmoniser les standards internationaux des fibres naturelles et biologiques (coton, laine, soie, chanvre). Le groupe GOTS rassemble des organisations spécialisées dans l’agriculture biologique et dans la production de textile responsable : trois organisations industrielles (OTA aux Etats-Unis, IVN en Allemagne, JOCA au Japon) et une organisation caritative (Soil Association en Grande-Bretagne).

Actuellement, il couvre l’ensemble des étapes de production: de la récolte des matières premières jusqu’à l’étiquetage et l’emballage. Le label GOTS assure des conditions de travail dignes, le respect de l’environnement et de la santé des travailleur·euse·s et des consommateur·rice·s. 

Pour obtenir ce label, les produits finis doivent intégrer minimum 70% de fibres biologiques certifiées GOTS. Dans certains cas, il certifie des produits textiles à base de matières synthétiques, notamment pour des chaussettes ou vêtements de sport.

Les exigences environnementales et sanitaires 
  • Interdiction d’utiliser des produits toxiques pour l’environnement et la santé (métaux lourds, produits cancérigène, perturbateur endocrinien, OGM…). Ces composés peuvent polluer les eaux et les sols et dérégler les écosystèmes car ils sont non dégradables. 
  • Interdiction d’utiliser des solvants, phtalates ou PVC pour les méthodes d’impression
  • Minimisation des déchets et des rejets produits par la fabrication de vêtements 
  • Utilisation d’emballages 100% recyclables 
  • Assainissement des eaux usées dans les stations d’épuration 
Les exigences sociales 

Pour définir ces critères, le label GOTS se base sur les conventions de l’Organisation Internationale du Travail. 

  • Etablir des salaires suffisants et des horaires de travail décents 
  • Abolir le travail des enfants, le travail forcé et toute forme de traitement inhumain ou de discrimination
  • Octroyer la liberté syndicale et le droit de négocier de manière collective 
  • Améliorer des conditions de travail passant par des conditions d’hygiène correctes et des conditions de sécurité 

En plus de cela, le label GOTS assure une certaine durabilité des produits. Ceux-ci doit avoir une bonne résistance au lavage, au rétrécissement, à la transpiration et aux frottements. 

Label « Oeko-Tex »

Label Oeko-Tex.
Label Oeko-Tex

Il s’agit d’un des labels les plus présents sur le marché, que ce soit du côté de la slow fashion ou celui de la fast fashion. Oeko-Texest une association allemande regroupant 18 instituts de recherche indépendants. Elle a mis en place plusieurs labels avec des cahiers de charges très stricts pour les fabricants souhaitant maîtriser chaque étape de leur chaîne de production. Il existe trois variantes du label « Oeko-Tex » : Oeko-Tex Standard 100, Oeko-Tex Step et Oeko-TEX Made in Green. 

Ici, on parlera seulement du label Oeko-Tex Standard 100. Il s’agit du premier label créé en 1992 par l’Association Internationale pour la Recherche et l’Essai des Textiles Ecologiques. Ce label contrôle la présence ou l’absence de substances polluantes, cancérigènes et allergènes dans chaque élément constituant un vêtement (matières premières et produits intermédiaires). Le label Oeko-Tex certifie autant de matières premières naturelles et synthétiques, à la différence du label GOTS. Cette certification impose également de respecter des critères environnementaux comme l’économie d’énergie pour la fabrication. 

Les étapes de vérification sont très strictes. Tout d’abord, le dossier technique est analysé rigoureusement. Ensuite, des tests en laboratoires sont effectués sur des échantillons de chaque élément du vêtement. Si l’entreprise répond positivement, elle devra alors accepter un audit sur site (renouvelable tous les trois ans). Ils font également des contrôles aléatoires permettant de s’assurer de la conformité avec le cahier des charges. 

Label « People for Ethical Treatment of Animals » (PETA)

Label PETA.
Label PETA

« People for the Ethical Treatment of Animal » est une organisation internationale à but non lucratif. L’objectif est de protéger le droit et la dignité des animaux. L’organisation PETA et ses adhérents sensibilise le public et les responsables politiques à la défense des animaux. Elle promeut aussi le droit de tous les animaux d’être traité avec respect.

Les produits certifiés PETA ne doivent contenir aucune matière animale (fourrure, cuir, soie, laine ou duvet). Pour obtenir ce label, les entreprises doivent remplir un questionnaire et signer « déclaration d’assurance » affirmant que leurs produits ne contiennent aucune matière animale. 

Label Fairtrade International

Label Fairtrade International.
Label Fairtrade International

Vous connaissez sûrement déjà le commerce équitable mais saviez-vous qu’il y a un label spécifique ? Il a été créé par l’association Fairtrade Labelling Organizations (FLO) regroupant des labels du commerce équitable dans plusieurs pays. Ce label garantit que le coton utilisé pour un vêtement a été cultivé par des petits producteurs certifiés pour le commerce équitable. Les cultivateurs reçoivent un prix minimal et une prime destinée à financer des projets communautaires. Ils s’engagent aussi à respecter des critères sociaux et écologiques. La transparence est importante tout au long de la chaîne de transformation afin que chaque produit satisfasse des normes contrôlées et reconnues par la fondation. Enfin, cela permet d’assurer des relations commerciales durables et un prix juste et stable. Ils vérifient la structuration de chaque organisation ainsi que les mesures environnementales et la sécurité des employé·e·s. 

Les exigences environnementales 
  • Agir contre le changement climatique de manière durable 
  • Mettre en place des cultures biologiques et des cultures qui préservent l’environnement 
  • Protéger les ressources naturelles 
  • Interdire l’utilisation de pesticides dangereux et les OGM
  • Assister des réseaux Fairtrade pour organiser des formations, sessions de conseil, etc. 
  • Assurer le financement durable de projets climatiques 
Les exigences sociales 
  • Organiser des coopératives démocratiques et donner le droit de participer au processus de décision
  • Donner la possibilité de former des organisations syndicales 
  • Etablir des conditions de travail réglementées suivant le « Standard Fairtrade pour les travailleur·euse·s salarié·e·s » et le « Standard pour le textile »
  • Protéger la santé et la sécurité sur le lieu de travail 
  • Donner des droits et salaires égaux pour tous les travailleur·euse·s 
  • Interdire la discrimination, le travail des enfants et le travail forcé 

Fair Wear Foundation (FWF)

Label Fair Wear Foundation.
Label Fair Wear Foundation

La Fair Wear Foundation est une organisation mise en place par différents acteurs (Clean Clothes Campaign, syndicats, ONG, fédérations d’entreprise). Elle vise à contrôler et améliorer les conditions de travail dans l’industrie textile en collaborant avec les entreprises adhérentes. Le Code du Travail de la FairWear Foundation se base sur des pratiques standards inspirées par les conventions de l’Organisation Internationale du Travail et de la Déclaration internationale des droits de l’Homme.

Cette fondation est concentrée sur les étapes de confection qui demandent plus de main d’œuvre comme la couture et la coupe. Les marques associées effectuent des contrôles réguliers dans leurs usines. De plus, des évaluations sont organisés sous forme d’entretiens avec les travailleur·euse·s. Des audits sont aussi réalisés pour vérifier les normes de santé et de sécurité

Pour info, la FWF ne délivre pas de label comme ceux mentionnés plus haut. Elle encourage surtout les entreprises à se diriger vers une démarche éthique dans la production et la distribution de vêtements. En affichant le logo Fair Wear dans leur communication, elles marquent leur adhésion concrètement. 

Les exigences sociales  
  • Interdire le travail contraint et forcé 
  • Interdire toute forme de discrimination en lien avec la relation de travail (recrutement, salaires, formations, promotions, retraites…) 
  • Abolir le travail des enfants. L’âge minimal pour travailler ne doit pas être inférieur à 15 ans 
  • Interdire toute forme d’esclavagisme ou pratique associée (ex : trafic d’enfants) 
  • Autoriser la constitution et l’adhésion à un syndicat 
  • Verser des salaires suffisants pour répondre aux besoins fondamentaux des travailleur·euse·s 
  • Etablir des horaires de travail décents, conformes aux normes de l’industrie 
  • Assurer un environnement de travail sûr et hygiénique ainsi que de bonnes pratiques en matière de santé et sécurité
  • Interdire l’intimidation d’un employeur (menaces, punitions, discipline inhabituelle, harcèlement sexuel, violence physique…) 

On espère que ce petit guide vous aura été utile et que le sujet vous intéresse. A bientôt pour un prochain article !


ABONNEZ-VOUS AU MAGAZINE EN LIGNE

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.


Sources :

Labels de mode éthique et responsable. WeDressFair. Récupéré en ligne le 4 novembre 2020 du site https://www.wedressfair.fr/labels

Blog Modetic. Les principaux labels écologiques, éthiques et équitables du secteur textile. Récupéré le 4 novembre 2020 du site https://www.modetic.com/blog/les-principaux-labels-ecologiques-ethiques-et-equitables-du-secteur-textile

Blog Ethikal. Quels labels prendre en compte pour choisir ses vêtements ? Récupéré le 4 novembre 2020 du site http://ethikal.org/2019/04/19/quels-labels-prendre-en-compte-pour-choisir-ses-vetements/

PETA France. A propos de PETA. Récupéré le 3 novembre 2020 du site https://www.petafrance.com/a-propos-de-peta

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :