Les paillettes biodégradables par Sisi La Paillette

Qui n’aime pas les paillettes? Ici, chez Winston Sparkle c’est même une institution. Mais ces jolies choses ont un coup énorme pour la planète. Ces particules sont d’ailleurs considérées comme des microplastiques et représentent plus de 85% du plastique dans l’océan. Des scientifiques demandent même leur interdiction. Mais face à ça, une entreprise française a trouvé la solution: des paillettes biodégradables! J’ai rencontré Chloé, une des fondatrices de Sisi La Paillette pour parler du projet.

Quel est le concept de « Sisi La Paillette » en deux mots?

Sisi La Paillette ce sont des paillettes mais moins polluantes que les classiques!

Est-ce que le nom « Sisi LA Paillette » a une signification particulière? 

Tout le monde pense que c’est pour « Sisi L’impératrice » mais la base, c’est pour « Sisi La Famille ». De plus, j’ai monté le projet avec ma cousine puis ma soeur a rejoint le projet après. Et on a des copines aussi donc c’est vraiment l’idée de créer une grande famille, quoi.

Comment le projet a-t’il démarré? 

Quand on a fondé la première version de « Sisi La Paillette », on sortait pas mal avec ma cousine. Et on a commencé à mettre des paillettes sur les gens en soirées parce que c’était chouette, tout le monde était content. Ensuite, on a commencé à le faire plus en plus, les gens nous le demandait pour des soirées, des festivals, etc. On a fini par monter une agence de pailleteuses, du maquillage évenementiel. Quand on a commencé à parler du fait que les paillettes polluaient, on s’est renseignées un peu sur les alternatives disponibles. Et ça venait justement de sortir en 2016. Mais il se trouve qu’il n’y avait pas de choix en France. On était obligées de les commander en Australie, ce qui est une abérration écologique. Du coup, on a décidé d’apporter le concept en France.

Pourquoi ce concept en particulier?

Parce que les paillettes ça peut paraître futile mais c’est chouette, tout le monde adore ça et on a bien besoin de se faire plaisir. On ne voulait pas rayer ce produit de notre quotidien donc on a essayé de trouver une alternative plus écologique.

Kit
Kit « Fierté ». Crédits: « Sisi La Paillette »

Comment/quand avez-vous décidé de vous lancer?

On a commencé à vendre un peu des paillettes biodégradables dans les festivals en 2018 et à l’été 2019 on a eu de plus en plus de demandes de la part de nos clients. Et donc on s’est dit « Ok, on va s’y mettre! » En septembre on a tout sorti, on a bien bossé tout cet été-là!

Penses-tu que les gens soient déjà fort sensibilisés à la pollution qu’engendre ce type de produit en général ou qu’il y a encore un gros travail de sensibilisation et d’information à ce sujet?

Conscientisés, je pense que la plupart des gens le sont par rapport aux paillettes car beaucoup d’articles en ont parlé. Par contre, peu sont au courant qu’il existe des alternatives. Donc maintenant, il faut leur dire qu’il en existe et qu’on est pas obligés d’arreter les paillettes.

Quels sont vos objectifs avec votre projet ?

On veut vraiment faire connaître aux gens les alternatives disponibles sur le marché. Pousser petit à petit vers la sortie les paillettes classiques en montrant qu’il y a une alternative qui existe.

Si quelqu’un te demandait conseil pour commencer une transition vers un mode de vie plus durable, quel serait-il?

Analyser et enlever d’abord toutes choses superflues. Se demander ce qui nous fait vraiment plaisir dans ma vie et ce qui nous fait moins plaisir. Et dans ce qui nous fait vraiment plaisir, essayer de voir comment le rendre plus éco-responsable possible.

Une chose à ajouter, quelque chose que tu souhaiterais transmettre de ton projet aux personnes qui découvrent votre projet?

On vit une période pas très simple, tout est un peu déprimant. Donc, moi je suis vraiment là pour amener des paillettes dans la vie des gens. Tous les petits bonheurs sont les bienvenus en ce moment!

Make-up idea

Abonnez-vous

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.